AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Strange World, ça continue : Clique ici

Partagez | 
 

 Etudes sur les lamantins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lonelyday-
Dompteuse
Dompteuse
avatar

Féminin Messages : 846
Points : 3004
Réputation : 22
Date de naissance : 07/01/1994
Age : 23
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Guyane Fr

MessageSujet: Etudes sur les lamantins   Lun 5 Mar - 16:10

Relation culturelle du lamantin avec la population de Guyane






I.
Descriptions


1.1 Description scientifique du lamantin


Appartenant à l’ordre des siréniens, le lamantin est un
mammifère qui fait parti du genre des [i]Trichechus
et
il est le seul représentant de la famille des Trichechidae, qui se
caractérise, entre autres, par une nageoire caudale aplatie, sans squelette et
par ailleurs uniquement composée de
muscles.


La particularité[ii]
de cet animal en tant que mammifère est de ne posséder que six vertèbres cervicales, au
lieu de sept comme chez les autres
mammifères.


Le lamantin adulte peut mesurer plus de 3
mètres et peser près de 2 tonnes, il a une minuscule tête sans oreilles
apparentes, des petits yeux myopes et une peau grise, épaisse et lisse (à
l'exception de poils au niveau des lèvres) ce qui en fait un animal plutôt maladroit qui ne peut que se déplacer lentement.


La peau du lamantin est épaisse et de couleur grise,
malgré son apparence grasse, il n’a presque pas de graisse, ni même de
fourrure, simplement des poils raides parsemés sur sa peau qui lui donnent son
aspect lisse. Il possède une queue aplatie qui est en fait ses membres
antérieurs munies « d’embryons » d’ongles vestiges des temps anciens,
qui maintenant s'apparentent plus à des nageoires en forme de palette qu'à des
pattes. Tout cela lui donne une apparence recherchée quelque part entre le
dauphin, le lion de mer et la vache (d’où son
surnomme « la vache de
mer »)


Le lamantin est un mammifère herbivore, qui broute
exclusivement de plantes, soit flottantes ou immergées. Cependant il ne rumine
pas (comme une vache.), de plus il peut
rester longtemps sous l'eau car ses poumons sont très efficaces, et ses narines
se referment un peu comme une paupière.


Le lamantin est un solitaire[iii]. La
mère élève son petit (et, exceptionnellement, un petit lamantin orphelin
qu'elle aura adopté) pendant près de deux ans et le père n’est jamais loin,
pour les protéger et les câliner (l’animal, qui est totalement inoffensif,
adore les câlins !), mais la femelle pourra aussi décider de partir ensuite
avec un autre lamantin. Pas de meute, donc, mais des petits groupes qui se font
et se défont. Certains groupes vont parfois passer un moment avec un autre,
mais cela n'est jamais éternel et même très rare.


Le lamantin est un animal classé vulnérable par
l'IUCN. Il fait partie des espèces protégées et est interdit de chasse.
Son principal prédateur reste l'homme, même si des anecdotes rapportent qu'il
est consommé par les requins (dans les estuaires saumâtres) et les crocodiles.
Actuellement, les préjudices sont causés par les hélices des bateaux à moteur,
ou des collisions avec d’autres bateaux. Les coupures qui en résultent peuvent
entraîner la mort de l'animal après infection. A l'origine, son nom
provient d'un mot des Caraïbes, qui signifie se lamenter.





1.2 Description philosophique du lamantin[iv]


Le lamantin n’est pas un animal que l’on qualifie de «
beau » au premier abord. Il ne répond pas aux critères esthétiques habituels,
avec sa taille énorme et ses déplacements lents .Le lamantin a d’autres vertus.
C’est un animal pacifique. Ses journées se déroulent tranquillement dans les
eaux chaudes des Antilles ou de la Floride, où il broute l’herbe du fond des
mers.





Jamais vous ne
verrez de lamantin s’énerver ou chercher des noises à un autre animal au
contraire.


De même que Le lamantin aime se faire caresser par les
plongeurs. C’est malheureusement cette proximité avec les humains qui fait du
lamantin une espèce menacée, à coups de coques de bateaux ou de filets de
pêche… Le lamantin est donc sensible à son environnement et vie en quelque
sorte en total symbiose avec, puisqu’il est aussi bénéfique à son environnement
que celui-ci l’est à lui.





II.
Les lamantins et l’homme


2.1 Relation avec les peuples des Guyanes





L’étude des lamantins en Guyane a été difficile à cause
de la turbidité des eaux, ce qui fait que les données disponibles sont
fragmentaires. (Tout de même il est important de noter qu’Un nouveau programme
de recherches est en cours.)





En Guyane française, comme sur l'ensemble de son aire de
répartition, le lamantin a


Aussi une grande importance culturelle, L’amérindien kali ‘na, les bushinengés et
créoles, et enfin les brésiliens ont tous incorporés cet animal rare dans leur
histoire, au moyen de mythe ou de contes. (Notons tout de même que la légende
des bushinengés et celle des créoles est vraiment très similaire.).





Le kali ‘na étant l’un des peuple native des plateaux des
Guyanes, sont de surcroît le premier de ses ethnies à avoir parlé des Lamantins (même si on pense plutôt qu’ils
parlaient des lamantins du fleuve Amazonie et non pas de l’espèce vivant sur le
littoral.), Un célèbre conte kali ‘na [v]raconte
l’histoire de deux sœurs unies à un tapir…


Deux sœurs sont mariées à un tapir. Parties un jour au
village pour une fête, Elles laissent leur frère, qui s'en va à la chasse et
tue le tapir. A leur retour, Les 2 sœurs sont invitées à manger le résultat de
cette chasse, qu'elles Apprécient tout particulièrement. Quand elles apprennent
que leur frère vient De leur faire manger leur mari, de dépit et de colère
elles se jettent dans le Maroni: l'une devient lamantin, l'autre dauphin. Il
existe d'ailleurs dans la Cavité abdominale du lamantin un liséré blanc, qui
est interprété comme un Reste de kalembé. Depuis, on attribue à ces 2 sœurs la
responsabilité de Noyades et de chavirement de canots.


On retrouve aussi cette légende au Surinam. Chez les
peuples amérindiens, les esprits De l'eau sont nombreux, et sont matérialisés
Par le lamantin ("cosigne") et par l'anaconda ("Amana").
Les Wayanas connaissent le Lamantin, mais selon toute vraisemblance il
S’agirait plutôt du lamantin d'Amazonie (Trichechus ininguis), partie
intégrante de la Faune du bassin amazonien L'esprit de l'eau,
"Moloko" (dessin ci-contre) pourrait D’ailleurs représenter le
lamantin, sans que Cela n'ait pu être confirmé.


































Plus prosaïquement, les 2 os situés en arrière du crâne,
au niveau de l'oreille Interne, auraient des vertus thérapeutiques diverses
(aphrodisiaques, digestives) Largement reconnues en Guyane, comme d'ailleurs
sur l'ensemble de l'aire de Répartition du lamantin Ces 2 os sont aussi
supposés être Des porte-bonheur, et leur récupération est encore aujourd'hui un
motif pour Tuer des lamantins (ces faits sont encore rapportés dans l'estuaire
du Maroni). On pense aussi que c’est un terme kali’na qui a donné son nom
français au lamantin (même si au Antilles, surtout en Martinique on pense que
le nom de Lamantin vient d’un terme créole qui veut dire se lamenter, ainsi à
l’origine on appeler le lamantin, lamanti
et son nom évolua jusqu’à sa forme actuelle de lamantin.).


Le lamantin
n’existe plus aux Antilles[vi]
que dans les contes. Selon la légende, c’est lui qui aurait débarrassé la
Caraïbe d’un dangereux prédateur en emmenant le tigre en Guyane.


En créole, le lamantin s’appelle vache
dilo
, ou « Manman dlo » . Le lamantin est un esprit de l’eau.


Ainsi dans l’ensemble du monde créole on retrouve le
conte de manman dlo. L’histoire de Maman-dlo est unique. On ne Connaît ni le
commencement ni la fin mais on Sait que, dans les histoires, on transforme les
Lamantins en Maman-dlo imaginaires. C’est l’histoire d’une jeune fille qui
s’appelle Miraym[vii]. Elle
avait un papa pêcheur qui, un Jour, rentra effrayer. Avec son frère, il avait
vu Sur la mer une femme qui leur avait montré de L’or. Elle voulait les attirer
dans l’eau. Malheureusement, le frère du perd céda et fût emporté…





Du côté des bushinengés on parle plutôt de Wata Bubu ou
Popoké. Wata bubu dans la langue des Aluku désigne le lamantin, mais
dans la légende populaire ce nom évoque une créature aquatique qui attaque les
pêcheurs et les enfants. Il est dit que cet animal entraîne les gens au fond de
l'eau pour les dévorer, après les avoir fait chavirer de leur pirogue.
Certaines personnes pensent qu'il s'agit d'un tigre d'eau (jaguar, puma) ou
d'une loutre géante. En 1962, cette créature serait la responsable de la mort
d'un garçon de 7 ans se baignant au débarcadère de Maripasoula. Après plusieurs
heures de recherches, le corps du garçon fut retrouvé laissant les traces de
morsures inconnues. Cette créature aurait été observée par plusieurs témoins sur
le Maroni, l'Approuague, l'Oyapock et le reste du bassin amazonien.





En portugais, le lamantin se nomme peixi boi (poisson bœuf). Au brésil, dans les peuples natives on
retrouve souvent des légendes incorporant cet animal, comme la légende qui veut
que les femmes enceinte ne dorment pas prés du fleuve, de peur qu’un lamantin
passe et lui vole son bébé, ou encore la légende de cette femme séduisante en
pleure prés de la rive qui attire à elle les jeunes hommes pour les emportait
avec elles dans les eaux afin de pouvoir
se reproduire…


Cette dernière, se rapproche du mythe des sirènes
occidentales.





Largement chassé pour sa chair et son huile au cours des
siècles derniers, l’espèce s’es raréfiée et à même disparu en certains
endroits. Ainsi Nombreux furent les
colons aidés ou non d’amérindiens, dés la fin du


XVI ͤsiècle qui
vinrent saler la viande de lamantin et en récupérer de l’huile au niveau de
l’île de Cayenne et sur la côte de l’Amapá.





2.1 Relation à
l’homme dans le reste du monde





Espèce menacée et en voie de disparition, on oublie
souvent que le lamantin est un animal dont le seul prédateur est l'être
humain... Cette « vache de mer » (le nom anglo-saxon du lamantin est le sea-cow
!) a longtemps été prise par les marins des temps anciens pour une sirène [viii]!
Hallucinations dues aux trop longs moments passés en mer, légendes,
mythologies, méconnaissance de l'animal, on a maintenant peine à croire que le
lamantin ait pu passer pour une créature au corps de rêve !


Le chant des sirènes est assimilé à celui des lamantins (il
serait en effet comparé à une lamentation. Une légende que l’on retrouve jusque
dans leur nom puisqu’ils font partie de la famille des siréniens, en compagnie
de leur cousin le dugong.)De plus, lorsque la femelle lamantin allaite, ses
glandes mammaires, situées sous les bras et non sous le ventre comme la plupart
des mammifères, s'hypertrophient, ce qui a pu faire fantasmer les marins sur
des seins de sirène.


Cette légende date de l'expédition de Christophe Colomb [ix]qui
avait noté sur son carnet de bord en référence aux lamantins : "3
sirènes". La forme de la queue des sirènes serait, quant à elle, plutôt
due à celle des dugongs, cousins des lamantins.





Dans les eaux de Floride [x]on
retrouve aussi cette légende des sirènes, où des générations de marins ont
affirmés avoir vu des sirènes dans les eaux. Mi-poissons, mi-femmes, ces
étranges créatures, entraînant de leur chant suave les navires au large,
seraient responsables de nombre de naufrages.


Mais, loin de la légende, ces sirènes seraient en fait
des lamantins. Chant troublant, buste arrondi, de quoi induire en erreur des
marins isolés en mer depuis de longs mois et plus vraiment habitués aux
présences féminines.


Dans une logique Evhémériste
(théorie selon laquelle les dieux sont des personnages réels qui furent
divinisés après leur mort. Elle tire son nom du mythographe grec Évhémère.), la
longue queue des lamantins, leurs mamelles, qui évoquent des seins, ainsi que
leurs cris plaintifs sont rapprochés de l'apparence physique et des chants que
la tradition prête aux sirènes.





En Afrique[xi],
du côté du Niger et du Sénégal, Selon certaines ethnies, le lamantin est
considéré soit comme une proie de grande valeur, ou vénéré. Il constitue un
puissant totem pour les Mandé du Niger (Ma : lamantin et Ndé : fils de) : ils
ne doivent pas mettre à mort ce parent aquatique et le contact de sa peau
entraîne des maladies graves dont la plus bénigne est la lèpre. Pour les Ouolof
du Sénégal, le lamantin est la victime d’un sombre drame. La fille du chef
Peulh de Boundou Aeré fut contrainte par la magie de se marier à un vieux chef
maure. Une nuit, elle réussit à s’enfuir, et se jette dans le fleuve. Le
magicien la rattrapa et après lui avoir coupé les deux mains et lui avoir lié
les pieds, la rejeta dans le fleuve. Dieu la prit en pitié et lui conserva la
vie. Ainsi naquit la légende des lamantins.


Il est cependant
chassé par les autres ethnies, car sa chair est succulente et ses os et
certains autres de ces attributs sont considérés comme magiques. Ses os
protègent de la gale, la possession de sa tête et de ses dents apporte le
succès dans tous les domaines. Le cuir, la graisse, les os, tout peut être
utilisé chez le lamantin.





À Saint Domingue[xii], une
légende raconte qu’au XVI ͤsiècle, qu’ un homme avait domestiqué un animal
qu’il appelait Manato, et qui émerveillait les personnes. Il portait celles-ci
sur son dos pour traverser le fleuve…


C’est à partir de cette légende que le nom américain de l’animal
fût trouvé, manatee.










Plus récemment L'animal a
donné son nom au Pokémon [xiii]
Lamantine, son nom anglais est Dewgong,
celui japonais : Jugong (ce
Pokémon est certes une otarie, d’après les créateur du jeu, mais sa forme rappelle
de loin un Lamantin, avec quelques kilos en moins …).


Ainsi, l’animal ne cesse de faire travailler l’imagination
des hommes qui réussissent toujours à lui trouver une place, dans l’époque.












[i] http://www.bestioles.ca/mammiferes/lamantin.html







[ii] http://lise-pathe.suite101.fr/le-lamantin-a8372







[iii] http://www.allboatsavenue.com/mammifere-marin-le-lamantin-paisible-et-inoffensif







[iv] http://www.lelamantin.fr/






[v] http://webtice.ac-guyane.fr/edd/spip.php?article210







[vi] http://guadeloupe.la1ere.fr/infos/actualites/le-lamantin-bientot-de-retour_76598







[vii] http://pedagogie.ac-guadeloupe.fr/files/File/arts_culture/TEXTES/Productions/arts_culture_textes_article_lamantin_CM2A_Morne_Zizi_19012011.pdf







[viii] http://fr.wikipedia.org/wiki/Sir%C3%A8ne_%28mythologie%29#En_Afrique







[ix] http://fr.wikipedia.org/wiki/Lamantin#Symbolique







[x] http://fb-consulting.us/blog/2011/02/25/le-lamantin-animal-symbole-de-la-floride/







[xi] http://www.cons-dev.org/consdev/niger/PANANI/FAUNE/lamantin.html







[xii] http://www.republique-dominicaine-live.com/republique-dominicaine/nature/mammiferes/lamantin.html







[xiii] http://www.pokebip.com/pokemon/pokedex/4eme_generation_fiche81___.html

* * *





Spoiler:
 

La première fois que tu deviens modo, tu es méchante pour t'affirmer et faire comme les autres...la deuxième fois, c'est juste parce que tu aimes ça ! Alors ne croyez pas que ça me fasse plaisir, mais c'est pour votre bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Etudes sur les lamantins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Vie pratique
 :: Etudes
-
Sauter vers: